Menu
L'Ordre des hygienistes dentaires de l'Ontario
L'Ordre des hygiénistes dentaires de l'Ontario réglemente la pratique de l'hygiène dentaire dans l'intérêt de la santé et la sécurité globale de la population de l'Ontario.


Self-Service-F  FAQ-F
Diplômées de programmes en hygiène dentaire non agréés (y compris les programmes à l’étranger)

Les diplômées dont le programme en hygiène dentaire n'est pas agréé par la Commission de l’agrément dentaire du Canada ni par l’American Dental Association Commission on Dental Accreditation doivent consulter le guide d'inscription avant de remplir la demande dans le Portail libre-service.

Consultez la Foire aux questions pour obtenir toute autre information ou précision.

Les candidates étrangères peuvent également consulter le Cheminement de carrière, lequel fournit de l’information sur le processus de demande pour les diplômées de programmes en hygiène dentaire à l’étranger.

Le dossier complet de la demande doit être posté ou déposé au bureau de l’OHDO aux fins de traitement.

 

Évaluation du programme d'études et de la maîtrise de la langue
L’Ordre des hygiénistes dentaires de l’Ontario n’offre pas d’évaluation informelle et ne confirme pas à l’avance si un programme ou une candidate pourrait être acceptée. Seulement les dossiers de demande complets sont revus pour déterminer si la candidate répond aux exigences d’inscription actuelles. La demande n'est pas traitée si elle est remplie incorrectement ou si elle ne contient pas les documents à l’appui appropriés.

Si une candidate n’est pas admissible à l’examen du Bureau national de la certification en hygiène dentaire, et qu’elle veut poursuivre sa demande auprès de l’OHDO, elle sera renvoyée au comité d’inscription pour qu’il détermine si son programme d’études répond aux exigences d’éducation de l’OHDO. Veuillez consulter le Guide pour évaluer les diplômes et les qualifications pour obtenir plus de détails concernant le processus et les exigences de l’évaluation. Le guide inclut toute l’information liée au processus de demande d’une evaluation.

Une fois que le dossier complet de la demande pour évaluer les diplômes et les qualifications est reçu, y compris tous les documents à l’appui nécessaires, le comité d’inscription requiert environ trois mois pour évaluer le programme d’études et rendre sa décision.

Veuillez noter que tous les documents soumis dans une langue autre que l’anglais et le français doivent être officiellement traduits.

L’OHDO exige qu’une candidate soit apte à parler et à écrire l’anglais ou le français avec aisance. La maîtrise de la langue est évaluée de façon informelle selon la compétence de la candidate à réussir l’examen écrit du Bureau national de la certification en hygiène dentaire et l’examen clinique de l’OHDO. Aucune autre évaluation de la langue n’est requise.

Consulter le Tableau des droits pour connaître les droits actuels (consulter le document Droits d’évaluation pour les candidates qui ont complété un programme en hygiène dentaire non agréé.)

 

Candidates diplômées en dentisterie
Avant d’autoriser une candidate en Ontario, il est absolument essentiel qu’elle ait obtenu son diplôme d’un programme en hygiène dentaire agréé reconnu ou d’un programme tenu par le comité d’inscription de l’OHDO comme étant substantiellement équivalent. En Ontario, l’hygiène dentaire est tenue comme une profession de la santé distincte et indépendante de celle de la dentisterie. L’expérience professionnelle ne constitue pas un substitut pour la formation dans un milieu d’enseignement supervisé. Par conséquent, à moins que la candidate ait réussi un programme d’études en hygiène dentaire en plus d’avoir obtenu un diplôme en dentisterie, il est peu probable que son programme d’études soit considéré comme étant équivalent à celui d’un programme en hygiène dentaire agréé.

Au fil des années, le comité d’inscription a examiné plusieurs programmes d’études de candidates diplômées en dentisterie, qui provenaient de collèges et d’universités de maintes régions comme le Bangladesh, la Chine, la Croatie, l'Égypte, Hong Kong, l'Inde, l'Iran, l'Iraq, le Mexique, le Pakistan, les Philippines, la Pologne, la Roumanie, la Syrie, les États-Unis et la Yougoslavie. Bien que les membres du comité aient reconnu qu’il existait des chevauchements entre les programmes, ils ont noté qu’il était rare qu’un programme d’études en dentisterie ait été axé sur le processus de soins buccodentaires. Plus important encore, le comité a estimé que les cours examinés ne garantissaient pas la compétence à accomplir les actes autorisés de détartrage et de polissage de racines dans le cadre du processus de soins buccodentaires. Donc, les programmes d’études de ces candidates n’ont pas été considérés comme étant équivalents à ceux d’un programme en hygiène dentaire agréé reconnu, et les candidates n’étaient pas admissibles aux examens requis.

Ces candidates ont dû compléter un programme en hygiène dentaire approuvé avant de faire une autre demande auprès de l’OHDO. Toute reconnaissance des acquis ou de tout crédit doit être déterminée par le programme en hygiène dentaire où s’inscrit la candidate. L’Ordre des hygiénistes dentaires de l’OHDO n’a aucun contrôle sur le nombre de crédits pour son apprentissage antérieur, le cas échéant, que reçoit une candidate qui s’inscrit à un programme en hygiène dentaire en Ontario.